AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vicky Venin
la Directrice - the supreme authority
la Directrice - the supreme authority
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1271
Age : 25
Perso(s) préféré(s) : Idol-samaaa *-* et un peu Senri aussi n///n
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Contexte   Dim 31 Mai - 18:22


L'histoire se déroule à l'Académie Cross, une école un peu particulière
où cohabitent deux classes : la Day Class, résidant au pavillon du Soleil,
qui assiste au cours le jour, et la Night Class, du pavillon de la Lune,
qui elle n'étudie qu'à la nuit tombée. Les gardiens de l'académie,
officiellement "chargés de discipline", ont pour mission de faire
en sorte que cette cohabitation reste pacifique, et pour
cela veillent sur l'école de nuit comme de jour.

Après des années sans incidents ou presque, l'Académie se
retrouve dévastée suite à l'apparition de Ridô Kuran, et ferme.

Mais 50 ans plus tard...


Ecosse - fin Janvier 2059

Un ciel lourd de nuages à perte de vue... Y'a-t-il un seul endroit du pays, même à des centaines de kilomètres de là, épargné par cette couche maussade, triste et opaque de nimbostratus déterminés à rependre leur misère grisâtre sur le commun des mortels ? A la fenêtre d'un grand Manoir, le rideau écarté par de longs doigts pâles découvre une jeune femme dont la maturité ne transparait nullement sur ses traits juvéniles. Pourtant, son regard sombre en dit long sur l'obscurité de son âme. Le teint pâle, la lèvre carmin. Ses ongles longs se crispent sur le rideau. Elle aime les nuages, pourtant. Mais cela fait déjà 79 ans. 79 ans que le ciel est toujours le même, que les nuages se succèdent et se ressemblent. Enfin, un retour aux sources s'impose. Elle a déjà trop attendu.

- Tanaka.
- Oui ,Mademoiselle ?
- Nous partirons bientôt.
- Où, Mademoiselle ?
- Au Japon. Je rentre chez moi.


Le majordome s'incline, sort. Elle lâche le rideau, se retourne. Sourit...

- Plus personne ne m'attends, là-bas. C'est dommage... mais c'est encore mieux.




Japon - début Février 2059

A la fenêtre d'un vieux bâtiment, les carreaux poussiéreux dissimulent la jeune femme qui sourit, encore et toujours. Derrière elle, un vieil homme attend, l'air grave.

- J'ai eu beaucoup de mal à vous retrouver. Il faut dire... que vous n'êtes plus tout jeune, après tout.
- Allez droit au but, s'il vous plait. Vous avez l'intention de la rouvrir, n'est-ce pas ?
- Hum. Puisque vous insistez pour en venir aux faits, c'est en effet mon intention. Vous y opposerez vous ?
- Ça dépend ce que vous souhaitez en faire.


Elle se retourne, lui faisant face, et lui sourit largement.

- Mais qu'est-ce donc ? Une école, non... ? Que pourrais-je en faire d'autre ?

L'homme fronce les sourcils. Elle s'en amuse, esquisse un balancement de cheveux et bats des cils. Il reste de marbre.

- Quel intérêt y trouverez vous ? Et qu'est-ce qui vous fait penser que vous aurez des élèves ?

Elle baisse les yeux, sourit toujours.

- J'ai déjà fait le nécessaire. Les élèves seront au rendez vous, vous pouvez en être sûr. Dès la rentrée prochaine, de nouvelles têtes blondes arpenteront ces couloirs ancestraux. Des humains... et des vampires, évidemment.

Le vieil homme soupire et baisse les yeux à son tour.

- Vous n'avez pas répondu à ma première question...
- Et bien, vous devriez en avoir tiré la conclusion que je n'en avais pas envie. Peut-être ai-je trouvé la question trop outrageuse. Ou peut-être est-ce tout simplement... parce que vous n'avez pas répondu à ma question. Moi qui ai pourtant été si courtoise... Alors, vous y opposerez vous ?
- Je ne suis plus qu'un vieil homme à présent, vous me surestimer pour me croire encore capable de tenir tête à un fringuant vampire...
- Oh, ne soyez pas si modeste, ex-Directeur Kurosu, nous savons très bien qu'avec un peu de volonté, vous seriez capable de me causer quelques soucis. Puis, je ne fais pas mon âge, vous savez...


Un sourire carnassier répondit au regard abattu du Directeur.

- Faites ce qu'il vous plaira. Je suis vieux, fatigué, et tout ça ne me regarde plus. Il ne me reste plus qu'à compter sur vous pour former la nouvelle génération...
- Hum, après votre lamentable échec, je suppose que je ne pourrais pas faire pire. Et, selon votre idéal, il semble logique qu'à un directeur humain succède un vampire. Mais je pense que vous vous sentirez rapidement plus concerné...


Le viel homme frissonne, son regard se fait perçant. Il n'est pas né d'hier, il sent la menace dans ce ton lourd de signification.

- Que cherchez vous à dire...
- La rejetonne de votre petite protégée, une certaine... Yume Kuran.
- ...
- Vous avez perdu votre langue ?
- Vous ne lui ferez pas de mal...
- Non, en effet, je m'attirerais les foudres de trop de gens. Des siècles plus tard, la société vampirique n'est toujours pas près à renoncer au précieux sang Kuran. Et, si vous parlez en terme d'intérêt, le mien n'y trouverait en effet pas son compte.


Elle laisse son regard s'échapper par la fenêtre. Sa cause est bien plus noble qu'elle n'en a l'air... Si ce vieil ennemi fini par refaire surface comme elle le pense, ce sera sous peu. Et elle sait aussi exactement à qui il cherchera à s'en prendre. Sourire triste...

- Elle sera bien, ici, comme tous les autres. Comme les autres avant, aussi...

Le vieil homme semble rassuré. Le vampire face lui est loin d'être d'une bonté exemplaire, mais dans sa marche de manœuvre, les bonnes personnes seront protégées. Ce n'est pas qu'elle y trouve son compte, non, plutôt qu'elle doit régler une affaire... tout en prenant les précautions nécessaires. Elle l'invite d'un geste à prendre congé.

- Je pense que nous nous sommes tout dit. La Cross Academy renaîtra bientôt, avec votre nom, vos idéaux, mais sous ma direction. Au final, je suppose que vous avertir n'était rien de plus qu'une forme de politesse, après tout, vous n'êtes plus qu'un vieil homme...

Elle lui tourne le dos. Un dernier regard, un dernier soupir, et il franchit le seuil.
Une nouvelle ère débute, il ne peut rien y changer, et il n'y changerait probablement rien. Le danger sera au rendez-vous, comme toujours, mais à présent, il ne pourra rien être de plus qu'un spectateur...





_________________


[ - Admin en mode RIP : le bac aura ma peau @.@ - ]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://electric.blackness.free.fr/
 
Contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» utiliser le vocabulaire adapté au contexte
» Site sur la déco du Titanic/Olympic (contexte ou origine)
» "La terre" dans le contexte biblique
» Contexte Historique
» Les meilleures phrases du forum, sorties de leur contexte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone RPG :: 

[ - Start - ]

 :: [ - Administration
-
Sauter vers: